dimanche 20 septembre 2009


Un Prophète
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

Jacques Audiard, c’est le wonderboy du cinéma français. Le roi du home run. Le gars qui n’a jamais échoué. On n’est pas forcé d’aimer tous ses films, mais il est difficile d’en trouver un raté. Regarde les Hommes Tomber, Un Héros Très Discret, Sur mes Lèvres, De battre mon Cœur s’est Arrêté… On attend avec angoisse la chute, inévitable.

Et bien ce ne sera pas avec Un Prophète, d’ores et déjà l’un des meilleurs films de 2009.

La méthode de Jacques Audiard est simple : du travail, du travail, du travail. Audiard ne fait pas beaucoup de films, mais il bosse dessus. Pas d’esbroufe. Pas de scène en trop. Pas de performance d’acteur gratuite. Pas de mise en scène, d’effets spéciaux, de musique pour faire joli non plus : un respect total dus scénario, de l’histoire.

Dans Un Prophète, il y a une scène importante de fusillade ? C’est celle-là, et seulement celle-là, qui sera très bien filmée. Les petits moments seront filmés petitement. Humblement.

Un peu comme Titanic, Un Prophète est un film à paris multiples : un film de prison + un thriller + un film politique. Et comme dans Titanic, tous ces paris sont gagnants. On sent l’enfermement de la prison, et en même temps, on est pris par le thriller. Et sans avoir besoin de sortir la grande bannière « attention film à message », Un Prophète est un grand film politique, sur la prison, la réinsertion, la place des arabes en France, la réinsertion.

C’est le film à ne pas rater de cette rentrée. Mais fallait-il vous le dire ? Car comme me l’a expliqué ma copine Alex, Un Prophète, ça ne meurt pas.




septembre 2009
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930