samedi 13 février 2010


D’AGORA CODE
posté par FrameKeeper dans [ Les films ]

Bien que provenant d’un horizon radicalement différent et apparemment voué à un destin bien moins sympathique (il se joue encore en 6ème semaine mais seulement à l’UGC Orient Express à la sortie du RER dans une micro-salle mais pleine), AGORA ne fait finalement que reprendre sur un mode érudit les thèmes déjà développés par le DA VINCI CODE…

A savoir que les chrétiens sont :
– des factieux toujours prêt à sortir le couteau ou le caillou pour éliminer leur adversaire du moment… païens ou juifs… et prendre le pouvoir
– des obscurantistes toujours prêts à brûler des livres et même leurs auteurs s’ils se piquent de curiosité scientifique
– des machos misogynes toujours prêts à se chauffer les pieds dans le sang des femmes pour peu qu’elles s’avisent de vouloir être autre chose que des bêtes de somme
Attention, certains d’entre eux sont apparemment un peu moins méchants et s’habillent en blanc au lieu du noir mais ce sont les plus redoutables car ils visent à l’assujetissement de l’esprit et non seulement du corps…

Alors bien sur, il est vrai qu’en 2000 ans d’histoire, les chrétiens ont, comme tous les autres hommes pratiquant d’autres religions, massacrés au nom de leur Dieu, asservis les femmes et combattu ce qu’ils considéraient comme des hérésies et que nous aurions plutôt tendance à nommer science…
Il est vrai également que l’Histoire a conservé la mémoire de la lapidation d’Hypathie, l’héroïne du film, par des « chrétiens incontrôlés »…
De là à vouloir démontrer, comme semblent le faire les scénaristes du film, que la chrétienté se résume à ce constat, posé dés l’origine, à ce conflit entre intégristes sincères sanguinaires et modérés politiques calculateurs, il y a un pas que la modernité a bien sur déjà franchi mais qui risque de nous mener dans un vide interstellaire dans lequel l’avantage, nous le savons, c’est que l’on ne vous entend pas crier…

Lorsqu’on en vient à vouloir montrer le vrai visage des chrétiens en concluant le film sur cette scène surréaliste de lapidation/euthanasie et en occultant totalement que c’est Jésus qui sauve, difficilement d’ailleurs, la femme adultère de la lapidation par le pourtant célèbre « que celui qui n’a jamais pêché… « , la réfutation d’un tel aveuglement devient bien sur impossible de manière directe (vous pouvez néanmoins lire « Comment je suis redevenu Chrétien » de JC GUILLEBAUD éditions Points essais, également sur les conseils du Professor … qu’il en soit remercié).

Je me risquerais seulement à évoquer mon impatience de voir bientôt « AGORA 2, le rond-point avec terre plein central » (presque plus que Arthur et les minimoys… c’est dire) car là Alexandro et son co-scénariste vont mieux pouvoir nous expliquer pourquoi après cette victoire totale de Cyrille le méchant Bishop (c’était déjà le nom du traître dans Alien c’est dire) nous ne sommes pas actuellement sous le joug d’une didacture papale à mi-chemin entre Franco et Staline…?

C’est vrai ça pourquoi le complot chrétien contre l’humanité a-t-il échoué ?

Et pourquoi et comment:
– la science a réussi à survivre principalement dans les pays à tendance chrétienne (d’après Michel SERRES, certes auteur suspect, les astronomes jésuites auraient même foutu une racléee aux astrologues chinois pourtant préservés de la corruption biblique) ?
– pourquoi et comment le féminisme s’est tout de même plutôt acclimaté dans les régions à dominante chrétienne plutôt que sous les contrées riantes du confucianisme ou du formidable système des castes ?

Serait-ce le résultat du formidable travail souterrain d’une secte pythagorienne ? Ou parce que dans ces contrées, il y avait du charbon qui a permis, par la richesse induite de son extraction, la libération des esprits contaminés par le discours évangélique ? On a hâte de savoir…

Surtout qu’on a pas envie qu’ils réussissent les chrétiens … La religion grecque ça avait quand même une autre gueule… On le voit bien là avec Hypathie…. Dans la civilisation grecque, les femmes avaient la liberté d’enseigner aux hommes, de prendre la parole en public et de moucher tout le monde… elles défendaient aussi la liberté de religion, voir l’athéisme (comme SOCRATE et ça c’est bien passé), la fraternité de tous les élèves d’une même classe…. Elles n’aimaient pas trop qu’on fouette les esclaves car elles aimaient bien leurs esclaves qui étaient d’ailleurs aussi intelligents qu’elles.. et très gentils.. et quand ils étaient méchants… les rosses, elles les affranchissaient… tant pis pour toi connard… sois libre et tu verras ce que tu verras… ah des femmes de caractère les grecques… on en fait plus des comme ça… Et puis surtout les femmes grecques, elles étaient pures, pas besoin de mec … totalement dévouées à leur seule religion euh pardon à la science…. et sans compromis…. pas question de me convertir pour sauver ma peau… plutôt mourir… plutôt martyr…

En fait les chrétiens ils ont dû copier sur les grecs… sauf le pharmakon … dommâge c’était bien le pharmakon… on se fait un clochard de temps en temps.. c’est curieux d’ailleurs qu’aucun mathématicien euclidien ne se soit jamais élevé contre la lapidation d’un pharmakon… un oubli de l’histoire surement.

A moins que comme le dit finalement Alexandro… « si nous chrétiens nous gagnons, c’est parce que Dieu est de nôtre côté »… » ça peut être une explication… mais ça foutrait un peu les jetons…

Eh Alexandro… Jésus loves you more that you will know… et heureusement…

biz




samedi 13 février 2010


Avatar : le scénar…
posté par FrameKeeper dans [ Les films ]

Bon alors tout le monde est d’accord:
– « Avatar ? ouais bien sur.. pas mal l’utilisation de la 3D (quand ça marche et que ça ne donne pas la gerbe) mais franchement le scénar… il ne s’est pas foulé… un pâle resucé de « Danse avec les loups » mâtiné de « Princesse Mononoké », pour couvrir la large palette des références plus au moins avantageuses avancées par chacun…
– Objection votre honneur… Déjà mon client n’est pas connu pour être un manchot du scénar… Il a tout de même réussi à conduire la suite d’un film qui pouvait difficilement en comporter une (Alien 2, certes pas dans la finesse mais il l’a fait) et à nous captiver avec une histoire dont tout le monde connaissait la fin (Titanic oeuf corse)
– Objection retenue … poursuivez…
1. Quelque soit le fond de l’histoire, le scénar fonctionne sur un plan dramatique… A trois reprises au moins, on se demande tout de même comment Tuluk va faire pour continuer à utiliser son avatar alors qu’il est littéralement pieds et poings liés à l’institution militaire… le tâcheron de base aurait opté pour une solution métaphysique genre duracell.. on le débranche mais victoire de l’esprit sur la matière il marche encore… et bien non…. astuce ô combien ssiouxe pour le coup, après nous avoir vendu en douce a) une base décentralisée, b) une zone de perturbation magnétique, tac a+b= déplacement de la base en zone indétectable mais qui sera quand même détectée pour le combat final… d’un stric point de vue tauromachique… le tour de passe passe est irréprochable…. c’est du cousu main… CAMERON est définitivement le roi du « scénario qui arrive à nous tenir en haleine alors qu’on connait déjà la fin… (bis repetita placent) »
2. « Oui mais sur le fond quand même il ne s’est pas foulé.. c’est toujours les gentils indiens qui gagnent contre les méchants cow-boys, franchement ça soûle… j’ai passé l’âge » … l’âge de quoi ? De ne plus croire aveuglément aux préceptes nietzschéens qui décodent partout des logiques de ressentiment ? Bonsoir vous voulez quoi ? Des films scénarisés par Claude Allègre où les méchants colonisateurs/pollueurs gagnent toujours à la fin et sont super contents d’avoir fait du bon boulot ? Et bien n’allez pas au cinéma … restez devant le 20 h … mais la vraie vie ce n’est pas exactement ça non plus… oui les colonisateurs gagnent … et puis après ils perdent …. et puis après ils culpabilisent…. et puis après ils en ont marre de culpabiliser … et puis après quand même c’est pas bien ce qu’ils ont fait… ah c’est compliqué la vie… au cinéma c’est un peu simple c’est vrai… encore que…
3. Saint CAMERON expulse les démons colonisateurs/pollueurs des USA du haut de la montagne sacrée d’Hollywood et ça mine de rien c’est déjà bien… Tout le monde ne peut pas en dire autant.. On attend toujours que GAUMONT file 400 M d’€ à un quinqua de la FEMIS pour qu’il nous fasse un truc qui déchire sur le massacre de la Saint Barthelemy, Waterloo morne plaine ou les ratonades de PAPON… pas pour demain et il vaut d’ailleurs peut-être mieux s’en réjouir… Mais si CAMERON expulse… le fait-il par Dieu ou par Satan, grand Patron d’Holywood nonobstant ? Car s’il le fait par Satan, son royaume est divisé contre lui-même et ne saurait se maintenir.. oui je sais ça date un peu mais a priori ça marche toujours… Que nous vend CAMERON en lieu et place de notre formidable technologie présente et à venir ? Un peu moins idéaliste que Kevin COSTNER, il se doute bien que nous fourguer des yourtes en résidence secondaire avec soupe au tofu comme repas de fête.. ça va pas le faire … Alors il invente… la réalité augmentée par modification génétique… Plantes allogènes à déclanchement tactile… papillons allucinogènes… moto/cheval/centaure à connexion capillaires… et must du must, le pérodactyle/rafale/mangousta monoplace à émission de CO² controlée…
Effectivement, une fois qu’on a tout ça… avec en plus un arbre d’amour qui dispense d’aller à la messe et de consulter des voyants, la civilisation nord-américaine n’a plus rien à vous apporter… Mais c’est un peu prendre le problème à l’envers… la technologie s’est développée sur la tentation de surhumanité chère aux nietzschéens qui aujourd’hui voudraient nous faire croire que tout cela est d’un vulgaire….

Bon donc CAMERON n’est pas si innocent qu’une vision rapide de son film pourrait le laisser croire… il sait comment plaire et tant pis pour les contradictions de fond.. qui les verra ? Et de fait il a réussi son coup.. il restera dans l’histoire du cinéma comme celui qui a fait successivement les deux films les plus chers et les plus vus … un peu comme si ZIDANE avait encore marqué de la tête contre l’Italie… satané BUFFONE.. oui je sais je me fais du mal… le cinéma c’est mieux que la vie… Biz




février 2010
L M M J V S D
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728