samedi 13 février 2010


Avatar : le scénar…
posté par FrameKeeper dans [ Les films ]

Bon alors tout le monde est d’accord:
– « Avatar ? ouais bien sur.. pas mal l’utilisation de la 3D (quand ça marche et que ça ne donne pas la gerbe) mais franchement le scénar… il ne s’est pas foulé… un pâle resucé de « Danse avec les loups » mâtiné de « Princesse Mononoké », pour couvrir la large palette des références plus au moins avantageuses avancées par chacun…
– Objection votre honneur… Déjà mon client n’est pas connu pour être un manchot du scénar… Il a tout de même réussi à conduire la suite d’un film qui pouvait difficilement en comporter une (Alien 2, certes pas dans la finesse mais il l’a fait) et à nous captiver avec une histoire dont tout le monde connaissait la fin (Titanic oeuf corse)
– Objection retenue … poursuivez…
1. Quelque soit le fond de l’histoire, le scénar fonctionne sur un plan dramatique… A trois reprises au moins, on se demande tout de même comment Tuluk va faire pour continuer à utiliser son avatar alors qu’il est littéralement pieds et poings liés à l’institution militaire… le tâcheron de base aurait opté pour une solution métaphysique genre duracell.. on le débranche mais victoire de l’esprit sur la matière il marche encore… et bien non…. astuce ô combien ssiouxe pour le coup, après nous avoir vendu en douce a) une base décentralisée, b) une zone de perturbation magnétique, tac a+b= déplacement de la base en zone indétectable mais qui sera quand même détectée pour le combat final… d’un stric point de vue tauromachique… le tour de passe passe est irréprochable…. c’est du cousu main… CAMERON est définitivement le roi du « scénario qui arrive à nous tenir en haleine alors qu’on connait déjà la fin… (bis repetita placent) »
2. « Oui mais sur le fond quand même il ne s’est pas foulé.. c’est toujours les gentils indiens qui gagnent contre les méchants cow-boys, franchement ça soûle… j’ai passé l’âge » … l’âge de quoi ? De ne plus croire aveuglément aux préceptes nietzschéens qui décodent partout des logiques de ressentiment ? Bonsoir vous voulez quoi ? Des films scénarisés par Claude Allègre où les méchants colonisateurs/pollueurs gagnent toujours à la fin et sont super contents d’avoir fait du bon boulot ? Et bien n’allez pas au cinéma … restez devant le 20 h … mais la vraie vie ce n’est pas exactement ça non plus… oui les colonisateurs gagnent … et puis après ils perdent …. et puis après ils culpabilisent…. et puis après ils en ont marre de culpabiliser … et puis après quand même c’est pas bien ce qu’ils ont fait… ah c’est compliqué la vie… au cinéma c’est un peu simple c’est vrai… encore que…
3. Saint CAMERON expulse les démons colonisateurs/pollueurs des USA du haut de la montagne sacrée d’Hollywood et ça mine de rien c’est déjà bien… Tout le monde ne peut pas en dire autant.. On attend toujours que GAUMONT file 400 M d’€ à un quinqua de la FEMIS pour qu’il nous fasse un truc qui déchire sur le massacre de la Saint Barthelemy, Waterloo morne plaine ou les ratonades de PAPON… pas pour demain et il vaut d’ailleurs peut-être mieux s’en réjouir… Mais si CAMERON expulse… le fait-il par Dieu ou par Satan, grand Patron d’Holywood nonobstant ? Car s’il le fait par Satan, son royaume est divisé contre lui-même et ne saurait se maintenir.. oui je sais ça date un peu mais a priori ça marche toujours… Que nous vend CAMERON en lieu et place de notre formidable technologie présente et à venir ? Un peu moins idéaliste que Kevin COSTNER, il se doute bien que nous fourguer des yourtes en résidence secondaire avec soupe au tofu comme repas de fête.. ça va pas le faire … Alors il invente… la réalité augmentée par modification génétique… Plantes allogènes à déclanchement tactile… papillons allucinogènes… moto/cheval/centaure à connexion capillaires… et must du must, le pérodactyle/rafale/mangousta monoplace à émission de CO² controlée…
Effectivement, une fois qu’on a tout ça… avec en plus un arbre d’amour qui dispense d’aller à la messe et de consulter des voyants, la civilisation nord-américaine n’a plus rien à vous apporter… Mais c’est un peu prendre le problème à l’envers… la technologie s’est développée sur la tentation de surhumanité chère aux nietzschéens qui aujourd’hui voudraient nous faire croire que tout cela est d’un vulgaire….

Bon donc CAMERON n’est pas si innocent qu’une vision rapide de son film pourrait le laisser croire… il sait comment plaire et tant pis pour les contradictions de fond.. qui les verra ? Et de fait il a réussi son coup.. il restera dans l’histoire du cinéma comme celui qui a fait successivement les deux films les plus chers et les plus vus … un peu comme si ZIDANE avait encore marqué de la tête contre l’Italie… satané BUFFONE.. oui je sais je me fais du mal… le cinéma c’est mieux que la vie… Biz


5 commentaires à “Avatar : le scénar…”

  1. Pr Ludovico écrit :

    Oh lala ! Il est de retour, le Framekeeper ? Il sort de sa retraite (une lamaserie au fond du Tibet), et il est PAS CONTENT !!!

    Mais bon, il ne suffit de faire deux gros films avec pleins de sousous dans la popoche pour déclarer qu’on est un as du scénario…

    On dit juste, cher Gardeur de Cadre, qu’il ne reste pas grand’chose – hormis des zolies images – de cette histoire un peu gnangnan une fois sorti du cinéma…

    Et que le plus colérique des wonderboy d’Hollywood aurait pu faire moins Disney et plus Kubrick, son « maitre », selon lui…

    C’est tout, y’a pas de quoi s’énerver ! 🙂

    Bon je vous laisse, j’ai une chronique d’Agora à relire…

  2. framekeeper écrit :

    Bien sur professor bien sur… mais c’est comme pour Goldman, c’est pas parce qu’il en vend des tonnes que c’est totalement nul… mais je vous rassure il n’est pas prêt de détrôner FINCHER à mon box office personnel… il faut néanmoins lui rendre justice… c’est un très grand artiste…

  3. Julien écrit :

    C’est bien joli de citer Nietzsche à tout bout de champs. Mais à force c’est au moins aussi ridicule que dans la bouche de Ben Arfa. Et c’est encore beaucoup plus pédant…

  4. Julien écrit :

    Ah oui je comprends mieux… Si tu es fan de Fincher c’est sûr… Avatar est un chef d’oeuvre absolu comparé à Benjamin Bouton.

  5. FrameKeeper écrit :

    Keep cool… il n’est jamais trop tard pour lire les grands auteurs et moi aussi je les ai lu tard et surement trop vite… en revanche pour courir comme Ben Arfa, c’est un peu plié… Sinon citer les grands auteurs peut évidemment s’apparenter à de la cuistrerie mais c’est aussi une manière rapide de faire référence à un courant de pensée a priori repertorié. A partir de là tu as le choix: te mettre à lire ou aller casser la gueule aux professeurs à la sortie du lycée… mais sinon pour toi qui est le meilleur réalisateur en exercice ?

Votre réponse



mai 2020
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031