dimanche 24 janvier 2010


TopTen 2009
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

Dimanche dernier c’était TopTen, c’est-à-dire le meilleur, selon nous, de l’an de grâce 2009. Nous, c’est à dire une communauté de cinéphiles – non CineFasters – qui se réunit en janvier pour conclure la campagne 2009. Chacun élit son Topten, on ajoute les points et on obtient LE TopTen.

Mais, tout d’abord, celui du Professore :

Après quelques hésitations entre le premier et le deuxième, j’ai tranché pour Un Prophète comme meilleur film de l’année. C’est à l’évidence un très grand film, mais surtout, il devrait durer, ce qui ne sera peut-être pas le cas de Loin De La Terre Brûlée, un film dont je garde pourtant un souvenir très fort.

Vient ensuite Marching Band, le documentaire très émouvant de Claude Miller sur la nouvelle Amérique d’Obama, puis District 9, un grand film « de genre », mais dont on dira un jour que c’était « le premier Neill Blomkamp ».

Very Bad Trip fait un beau cinquième, sûrement la plus belle surprise Hollywoodienne de année. Esther, Meurtres à la Saint Valentin, sont deux must cinefastiens de l’année : films de genre réussis, ou très drôles dans leur genre.

La grande surprise, le scoop énorme, c’est sûrement la présence – pour la première fois – d’un Woody Allen dans le TopTen du Professore* : Whatever Works, c’est vrai, ça le fait ! (et peut-être la présence de mon héros, Larry David, roi de la méchanceté et co-créateur de Seinfeld)

Reste deux « aurait pu mieux faire cette année », avec des grosses machines qui révèlent plus le talent de leurs géniteurs que leurs propres qualités intrinsèques : Watchmen et Avatar.

Dans mon BottomFive, on notera que le grand gagnant est évidemment Good Morning England, l’escroquerie lacrymale annuelle de Working Title : c’est juré, on ne m’y reprendra plus.

Gran Torino est un deuxième moins évident (cf. classement final plus loin), mais c’est tout autant une escroquerie sémantique : sous des dehors antiracistes et autocritiques, Clint Eastwood refait le même film idiot et détestable de ses débuts. Silver City est un Bottom pour initiés : ceux qui ont aimé John Sayles ne peuvent qu’être consterné par son (ses) derniers opus.
Le reste du Bottom est plus classique : Anges & Démons est le film idiot et arrogant que seuls les américains savent faire, et Mutants est le film de zombies que les français ne savent pas faire…

Ce qui donne, au propre :

un prophete
loin de la terre brulée
marching band
district 9
very bad trip
esther
meurtres à la saint valentin
whatever works
watchmen
avatar

et le BottomFive :
good morning england
gran torino
silver city
anges & démons
mutants

Une fois les votes dûment enregistrés par huissier, le TopTen est devenu cela :

1. Good Morning England
2. Avatar
3. District 9
4. Slumdog Millionaire
5. Harvey Milk
6. Un prophète
7. Gran Torino
8. ex. ae. Welcome
9. ex. ae. Mademoiselle Chambon
10. Inglorious Bastards

Et voici le Bottom3 (pas de Bottom Faïve pour eux) :

Trésor
Public Ennemies
De l’autre côté du lit

En deux mots, je suis dans l’opposition (mais ce n’est pas ni la première ni la dernière fois, vous vous en doutez…)

*Woody A. a déjà eu à deux reprises les honneurs du BottomFive : Harry Dans Tous ses Etats et Le Sortilège du Scorpion de Jade.


4 commentaires à “TopTen 2009”

  1. Ostarc écrit :

    Il suffit de refaire à chaque fois la même bouillie de lieux communs « cowboys et indiens » mais en mettant beaucoup d’argent pour que la forme éblouissante cache le fond consternant, on ajoute une grosse pincée de bons sentiments qui font toujours recette, et Avatar se retrouve deuxième! Je suis consterné. Et décu. Tant pis, je retourne lire les critiques de télépoche.

  2. Ludo FULCI écrit :

    Je ne peux m’empêcher de penser que :
    – Avatar en 2 c’est une ode au marketing,
    – tu es bien sévère avec Gran Torino,
    – tout fan de M. Mann que je suis, je suis obligé de reconnaître sa chute avec le très fade Public Enemies …
    – Very Bad Trip méritait amplement le podium
    – Un Prophète la 1ère place.

    Pour le reste, le grand absent à mes yeux, c’est The Box, qu’on réestimera à coup sûr dans quelques années …

    PS : faut que je mate District 9 que je viens d’acquérir en DVD

  3. Pr Ludovico écrit :

    il se trouve, cher Ludo, que The Box fut mentionné comme un très bon film, mais peu vu et donc pas noté.

  4. CineFast » Césars 2010 écrit :

    […] à penser comme vous, ça fait peur. Eh oui, moi aussi j’ai trouvé que Un Prophète était le meilleur film de l’année, même devant Disctict9 ! Bon, pas la peine de faire la fine bouche, je suis content pour Audiard, […]

Votre réponse



juin 2020
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930