samedi 31 décembre 2005


A History of Violence
posté par Professor Ludovico dans [ Brèves de bobines ]

Business as usual : il parait que ce film est une commande, pour rembourser le passif de Spider. Espérons que c’est vrai, parce que ce film ne vaut pas grand chose. Le scénario, adapté d’une BD (ceci expliquant souvent cela (Les Sentiers De La Perdition, par ex.)), tient sur une page :

Un decent american people (Viggo Mortensen) tient une petit diner dans une petite ville américaine. Il a une jolie femme qu’il baise comme un puceau.

Débarque deux tueurs qui prennent son restaurant en otage. Ni une ni deux, Viggo les envoie ad patres. Il passe à la télé, en american hero malgré lui, ce qui attire l’attention de Ed Harris, défiguré avec lunettes noires (c’est le méchant). Il dit que Viggo n’est pas ce qu’il prétend être. Il affirme qu’il est un ancien tueur très cruel de la mafia, et que c’est lui qui l’a défiguré. Le méchant menace sa famille, Viggo l’envoie ad patres. Ca attire l’attention du frère de Viggo (Cétait donc VRAI !!). Le frère (joué avec des semelles de plombs par William Hurt), est pas content : Viggo l’envoie ad patres.

Et voilà, c’est fini.


4 commentaires à “A History of Violence”

  1. FrameKeeper écrit :

    Coup bas: je décline ta technique sur un film connu.. le méchant frère d’un gros propriétaire terrien fait une bêtise. Le gentil shérif veut l’arrêter mais personne ne veut l’aider car ils ont peur du gros propriétaire. Seuls un estropié et un ivrogne acceptent de prendre le risque.. et aussi un petit jeune qui joue de la guitare et du pistolet… et finalement ils vont gagner contre le méchant proprié.. that’s all folks.. le premier qui envoie le titre gagne le droit d’organiser la prochaine réunion.. Biz

  2. Pr Ludovico écrit :

    rio bravo

  3. CineFast » Les Promesses de l’Ombre écrit :

    […] J’allais à reculons voir le dernier Cronenberg, et j’avais raison. History of Violence m’avait beaucoup déçu, et celui-là ne fait pas exception, il est pourrait-on dire, du même tonneau. Il y a toujours Viggo Mortensen, toujours la femme blonde (cette fois-ci Naomi Watts), toujours le passé qui remonte à la surface. […]

  4. CineFast » A Dangerous Method écrit :

    […] deux très mauvais films, A History of Violence et Les Promesses de l’Aube, David Cronenberg réalise son docudrama pour Antenne 2, dans notre […]

Votre réponse



octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031