samedi 28 mars 2009


Y : à quand la série ?
posté par Professor Ludovico dans [ Le Professor a toujours quelque chose à dire... ]

Le Professore s’est mis à la BD, et lit en ce moment deux petits bijoux : Walking Dead et Y : Last Man on Earth.

Si on s’attarde sur la dernière, on se demande combien de temps Hollywood va mettre à l’adapter en série TV, car elle en a déjà la forme.

Le pitch : Y, Yorick, est un jeune homme sympathique, d’autant plus sympathique qu’il est devenu… Le Dernier Homme sur Terre, suite à une mystérieuse catastrophe qui a tué tous les individus mâles, animaux compris. Suit un road movie à travers les USA pour que Yorick retrouve sa petite amie : authentique ! Yorick a 3 milliards de femmes à sa disposition, (et osons le dire, 3 milliards un peu en manque !), et notre héros ne veut voir que sa petite amie !!!

Disons-le tout de suite, c’est la le coup de génie de Y, qui joue sur un principe dramaturgique connu : le public sait ce qui est bien pour le héros (ici, profiter un peu de la situation), mais le héros, lui, ne le sait pas.

Étonné au départ par le manque de sexe de Y, dans un contexte qui devrait en déborder, on comprend ensuite que le comic est basé sur un concept bien connu des fans des X-Files : la TSI, Tension Sexuelle Irrésolue : Mulder et Scully ne font jamais crac-crac, mais le public ne pense qu’à ça pendant neuf ans.

Y joue sur la même idée. Tous les fantasmes masculins y passent, sans montrer un seul bout de fesse : la petite prof chinoise à lunettes, la mère de famille gironde, l’agente secrète black (avec menottes), la skinhead garagiste à forte poitrine, la milicienne bottée, tout y passe. Yorick ne fait rien, mais nous !!!

L’autre intérêt de Y : Last Man on Earth, c’est les questions qu’il pose sur la place des femmes dans notre société, et on voit bien que c’est ce qui a intéressé le scénariste Brian K. Vaughan ; comment fonctionnerait un monde sans homme ? Un monde où tous les pilotes de ligne sont morts d’un coup ? Un monde où le Sénat Américain est devenue soudain démocrate (très peu de Senatrices républicaines !) Un monde où l’Armée Israélienne est la plus forte du monde ?

Comme c’est très bien amené et présenté de manière humoristique, on marche à fond.

Ca ferait évidemment une série géniale, à la Lost, dont Y emprunte évidemment les astuces : cliffhanger à chaque épisode, personnages multiples aux destins croisés, intrigues secondaires, et intrigue générale à tiroirs…

A quand la série, donc ?


Votre réponse



octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031