jeudi 1 septembre 2005


Actu au 31 août
posté par FrameKeeper dans [ Brèves de bobines -Les films ]

Dernières livraisons de l’été: La Moustache, The Jacket et Revolver. Pour une fois que l’on peut être en avance sur le calendrier des sorties (merci Michel Vaillant), ne boudons pas notre plaisir et commençons avec le très attendu (encore 4 petites semaines) Revolver: une chose est sur, My Richie is rich.
– riche d’acteurs: Jason impérial même sans A8, Vincent Pastore définitif en Maffieu guy, Ray Liotta inattendu en slip léopard et Mark Strong, le tueur de l’année très certainement.
– riche de citations: littéraires d’abord, une à la minute quasiment, mais aussi cinématographiques, Kill Bill ou Sin City (« I love Cartoons ») à moins que Richie n’ait vu le Passage, qui sait ? Cube ou Cypher (« qui est qui ? »), Lost Highway ou Muholland Drive (« Possessions »),
– riche de scénarios: Richie avoue avoir bosser 3 ans sur le sujet, on veut bien le croire car manifestement y’a de quoi faire 2 voir 3 films et d’ailleurs cela aurait peut-être été préférable.
– riche d’actions car certaines scènes resteront quoiqu’il arrive dans les mémoires.
Mais tous ceux qui ont vu Mission to Mars savent que de très belles scènes, même d’anthologie, permettent parfois de passer un bon moment devant sa télé mais ne font pas un film de cinéma.
C’est bien d’ouvrir des portes et puis d’autres portes et puis encore d’autres portes voire même des portes-fenêtres mais il faut quand même consacrer un peu de temps à en refermer quelques unes et là, à la différence de Muholland Drive, exemplaire sur ce terrain, je ne suis pas certain que Richie ait vraiment réussi son coup. Mais je veux bien continuer à réfléchir un peu avant un avis définitif et j’accepte toute aide à cet effet. En tout cas, durant presque une heure, c’est l’un des meilleurs films de la saison et c’est déjà pas si mal…

The Jacket: là pour le coup, le tailleur même porté par Braudy n’est pas riche et même carrément fauché au regard notamment de l’effet Papillon, toujours champion des paradoxes temporels. Dommage, ça commençait bien et les acteurs sont plus que sympa… mais ça ne suffit pas..

La moustache: demain on rasera gratis… demain le cinéma français aura des vrais cinéastes, des vrais scénarios, d’autres acteurs (oh, on les aime bien quand même mais on les voit peut-être un peu trop souvent, Mathieu Amalric je le crains prend les traces des Renucci-Bonnaffé-MelvillePoupon), d’autres appartements comme décor (abonnez-vous à AD c’est plus simple). Après 15mn, on se demande si ce n’est pas par hasard, le logement de fonction des Gaymard qui a été récupéré puis si le monteur n’a pas un peu trop de respect pour le spectateur au point de, finalement, le laisser faire le film lui-même en lui balançant toutes les scènes comme ça pour qu’il puisse choisir celles qui lui plaisent et de ne surtout pas lui imposer un point de vue directeur, ah non berck ça ne se fait pas… et puis la fin.. la fin .. mais quel fin ? L’imbécilité, c’est bien connu c’est de vouloir conclure… C’est bizarre mais Lynch lui y arrive très bien.. On peut ne pas aimer la corrida.. bien sur .. mais alors pourquoi venir dans une arène en habit de lumière avec une muleta..? pour finalement mépriser le taureau… ? Je ne suis pas très clair ? ça doit être contagieux…


Un commentaire à “Actu au 31 août”

  1. Pr Ludovico écrit :

    « Mais tous ceux qui ont vu Mission to Mars savent que de très belles scènes, même d’anthologie, permettent parfois de passer un bon moment devant sa télé mais ne font pas un film de cinéma »

    Excellente définition du cinéma à la télé…

    «abonnez-vous à AD c’est plus simple »

    Qu’est ce que AD ? Art Et Décoration ? Mais je partage tout a fait ta critique de la tendance déco du cinéma français . c’est ma théorie à développer, du cinéma français bourgeois , qui ne raconte que des histoires d’avocats, médecins, etc, en opposition à un cinéma américain qui n’a que des working class, middle class heroes…

    PS : et on dit Gaymard… pas Geismar !

    Je ne suis pas d’accord sur la fin, parce qu’à vrai dire c’est ce qui m’a vraiment plu dans La Moustache… pour le reste, je trouve que mon héros Emmanuel Carrère a un peu trop lu Philip K. Dick, auquel il a consacré une excellente biographie, mais qu’il n’a pas bien tout assimilé.

Votre réponse



juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031