lundi 15 juillet 2013


World War Z
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

World War Z est une GCA qui ne veut pas dire son nom ; une GCA qui se la joue auteuriste, intello, concernée. Pourtant, à la fin, c’est quand même zombies, hélico à tout va et don’t touch my family – gimme that goddam gun

Preuve supplémentaire, s’il en fallait, de l’impossibilité de la Grosse Connerie Américaine après le 11 septembre.

Ça commence donc soft, avec un générique écolo-humanitaire, la scène d’ouverture petite-famille-unie, pancake et scrambled eggs, mais au bout de dix minutes, les A-10 bombardent quand même Philadelphie.

World War Z devient alors assez plaisant : une GCA modernisée avec ses morceaux de bravoure (la fuite de Jérusalem, l’avion) et ses ratés (les zombies qui font plutôt rigoler).

A la fin, on se dit que le bouquin de Max Brooks n’est pas si mal adapté, parce qu’en fait, il était inadaptable (c’est une série de témoignages récoltés après la guerre). Évidemment, ce qui était politiquement (ou marketinguement) incorrect a été enlevé (les juifs recueillent les arabes, et le virus n’éclot pas en Chine). Mais bon : World War Z est le parfait divertissement du dimanche soir…


Votre réponse



mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031