vendredi 31 août 2012


Le vrai visage de Clint Eastwood
posté par Professor Ludovico dans [ Hollywood Gossip -Les gens -Pour en finir avec ... ]

Clint Eastwood est républicain. Ce n’est pas une tare en soi, beaucoup de gens talentueux à Hollywood le sont : Zack Snyder, Jerry Bruckheimer…

Mais, hier, le grand Clint est monté à la tribune de Tampa Bay pour soutenir Romney-Ryan, probablement le ticket le plus réactionnaire depuis la candidature de Barry Goldwater en 1964. Ces braves gens réclament (en gros) la peine de mort partout et l’avortement nulle part. Clint ne s’est pas contenté de faire une apparition, il s’est fendu d’un discours particulièrement démago, et anti-Obama.

C’est son droit.

Ce qui est cocasse là-dedans, c’est surtout l’admiration sans borne qui règne en France autour d’Eastwood, et tout particulièrement dans la presse de gauche*. A l’instar de Woody Allen (à l’autre bord politique), tout ce que fait le grand Clint est « le nouveau chef d’œuvre de Clint Eastwood » (on notera l’aspect unique du « le », dont la répétition année après année ne cesse de faire sourire).

Bref, Eastwood a fait des bons films, voire des très bons (Un Monde Parfait, Sur la Route de Madison, Million Dollar baby, Mémoires de Nos Pères**). Depuis, il vit sur ce capital de sympathie et enchaîne, il faut bien l’avouer, des nanars (L’Echange, J. Edgar, Gran Torino).

Espérons que le discours droitier de Eastwood Clint fera ouvrir les yeux sur l’œuvre de Clint Eastwood au trio Télérama-Libé-Inrocks.

* dans la même dimension, 24, la série la plus fascisante qui soit recueille aussi l’admiration du même type de presse

**Je ne suis pas un fan d’Impitoyable


2 commentaires à “Le vrai visage de Clint Eastwood”

  1. Karl Ferenc Scorpios écrit :

    De retour de vacances, à peine le temps de récupérer mon poncho au pressing et de graisser mes colts, et patatra je tombe sur les billets du Professor qui appellent à la chicane.
    Ah le vieux briscard il est en forme : Clint et le trio Inroks – Libé – Télérama c’est du très lourd, on pourrait y passer des heures.
    Le Karlo, se souvient avec nostalgie des critiques de « Le Monde » hurlant au génie du Flic de Bervelly Hills 3, au supplément des cahiers qui te conseillait d’acheter cette bonne bouse qu’est le 13 ème guerrier en DVD ! Et ne parlons pas de Télérama qui à la sortie du Stiff Upper Lip comparait ACDC à des grammairiens du Rock.
    Et pourtant, y a pas un de ces gars qui oserait citer les répliques implacables du Sergent d’artillerie Tom Higway du type « J’vais t’défoncer la gueule, vu que tu s’rais trop content que ça soit autre chose que je te défonce ! » ou « je ne suis pas venu chez vous pour qu’on se fasse des toutouches sous la douche » et surtout la devise magistrale que le Karlo a fait sienne « On improvise, On domine, On s’adapte ». Et pourtant le Professor a raison ils ADORENT tous Clint !

    Bon cher Professor, tout cela est normal et je vais tenter d’apporter ma pierre à votre chronique philosophique.

    Le Bon Bourgeois (c’est encore pire avec celui de gauche qui aime les coccinelles, les vélos, disserte sur La Pianiste, porte des T-shirts Motorhead sous sa veste Paul Smith) aime avoir peur et se frotter au vulgus pecum pour, comme on disait autrefois, s’encanailler et se dire moi aussi j’en suis !

    Notre Bon Bourgeois a souvent subi des traumatismes à l’adolescence alors que peinant pour aimer Marguerite Duras il (elle) tentait difficilement de découvrir son corps en dansant ( en pleurnichant, je sais c’est dur à faire) sur Joy Division dans des soirées arrosées de thé au jasmin et cakes aux olives.

    Pour aimer et apprécier le Clint de manière sereine et décomplexée il faut venir de banlieue pire de province et avoir été nourri à la Cronembourg, au sausisson Justin Bridou double gras en cocktails dînatoires dans des boums pourries où on beuglait sur Béruriers Noirs en pogotant joyeusement.

    Vous voyez cher Professor les journalistes pré cités eux pendant ce temps ils s’éclataient sur les Smiths en se demandant s’ils préféraient Trois Couleur Bleu ou Trois Couleur Rouge (c’est énorme Krzysotf Kieslowski !). Soyons indulgents face à tant de misère !

    Du coup des années plus tard, ils s’en veulent d’avoir perdu leur temps, gâcher sottement leurs plus belles années en se torturant l’esprit et adulent le père Clint même si ces films sont pas / plus bons. En musique vous voyez ils pensent que du bien des albums de Springsteen, (autres intouchables certes de gauche lui) et redécouvrent Cloclo (ça swingue) voire Dalida (pour ceux qui ne sont pas gays et qui l’aimaient en secret depuis des années).

    Soyons lucide, le Professor a raison Clint a pondu quelques nanars terribles. C’est du high score d’enfiler comme des perles : les Pleins Pouvoirs, Jugé Coupable et l’improbable Space Cowboys.

    Cependant, Clint nous a fait également quelques chefs d’œuvre cités par le Professor ou pas. Aller on ajoute : Bird, Josey Wales, Pale Rider (non repris par le Professor sauf nouvelle erreur:)).

    Le Professor a raison, Clint politiquement est légèrement à la droite de Gengis Khan. Mais est-ce vraiment plus grave que Fabrice Luchini hystérique dès qu’il parle de Céline ?

  2. Professor Ludovico écrit :

    Mon cher Karl,

    Merci d’avoir consacré quelques minutes de votre précieux temps consacré à la domination mondiale (merci Wikipedia, vous savez que mes connaissances bondiennes sont très faibles, et vous en profitez, c’est pas joli).

    Bref, votre critique me réjouit, et pire, risquerait presque de me convaincre. Oui cette fascination pour Clint, c’est la fascination du Père, un peu fouettard, un peu dominateur, un Père, un Vrai.

    Je n’ai pas cité Josey Wales ni Pale Rider car (c’est horrible) je ne les ai pas vus. Je vais me jeter sur le Maître de Guerre, parce que ça a l’air bien, et que globalement je suis vos conseils, même les plus délirants (se mettre à jouer à Pendragon, même si c’est loin d’être fait)

    Bref, poursuivez dans cette veine, et surtout, stay tuned ! A venir le Trône de Fer (une apologie) et Dune (une descente en flammes)

Votre réponse



août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031