samedi 8 décembre 2007


American Gangster
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

Qu’y a-t-il de plus terrible que de s’ennuyer au cinéma ? Rester coincé deux heures dans le noir ce n’est pas une vie ! On n’est pas devant un DVD, ou devant une série, on ne peut pas déclencher une mutinerie et abandonner le navire !! Ici, on reste à bord avec le capitaine Scott !

Je partais avec un fort a priori négatif, ce qui est finalement, le meilleur état d’esprit pour aller voir un film, non ? On ne peut qu’être agréablement surpris, non ? Surpris, je le fus, car Captain Scott ne sombre pas ici dans ses habituels défauts (mise en scène gonflée à la coke et direction artistique de nouveau riche). Non, ici, c’est plutôt soft, effacé, mais qu’est-ce qu’on s‘emmerde ! Ce n’est pas à proprement parler un mauvais film : très bien filmé, des acteurs épatants, un scénario intéressant… Mais c’est juste qu’American Gangster ne décolle jamais, et qu’on a déjà vu ça 100 fois, 100 fois mieux ailleurs : le petit gars qui reprend le business (Le Parrain I, II & III), l’affrontement viril mais correct entre flic et gangster (Heat, Sur Ecoute), l’héro qu’on va chercher en Thaïlande (L’Année du Dragon), le flic qui détruit sa vie (les mêmes)… Bref rien de nouveau sous le soleil. A voir un jour de pluie sur RTL9.


16 commentaires à “American Gangster”

  1. Giovanni Drogo écrit :

    Profesor, tu es le premier et surtout le seul que je connaisse à ne pas avoir apprécié … pour une fois qu’un film récolte succès critique et public … j’en déduis que tu n’as pas voulu perdre la face 🙂 … attention, avec l’hiver, à mon avis, tu as chopé une inrockuptélération aigue 🙂 … Existe-t-il pire chose qu’un critique qui reste sur ses acquis et ses vieux souvenirs poussiéreux (le film le + récent que tu cites, date d’il y a 12 ans, faut pas rester bloqué « vieux » !) ?
    Ok le film n’est pas original mais qui t’a dit qui le serait ? Pas moi en tout cas … C’est juste un film efficace, avec 2 acteurs au top ! Que demande le peuple ?

  2. Professor Ludovico écrit :

    Cher Giovanni,

    vous devez me confondre avec un critique professionnel, qui aurait donc une sorte d’ « agenda ». Ce n’est pas mon cas, j’écris les critiques comme elles me veiennent, en général juste après être sorti de la salle. Je me suis ennuyé à American Gangster, dois-je dire le contraire sous pretexte que vous avez apprécié ? Je crois avoir été pour le coup assez mesuré : je m’attendais à démolir ce film pour les raisons habituelles, ce ne fut absolument pas le cas…

    Quant à la filmographie du soi-disant génie, depuis 12 ans, je la livre en exclusivité. Faites le tri vous-mêmes, chers Cinefasteurs :

    Une Grande Année (2006) Kingdom of Heaven (2005), Les Associés (2003), La Chute du Faucon Noir(2001), Hannibal (2001), Gladiator (2000), G.I. Jane (1997),Lame de fond (1996). Où sont les chef d’oeuvre ?

  3. Giovanni Drogo écrit :

    Eh bien Hannibal est aussi bon que les deux premiers volets des aventures de Lecter, La Chute du Faucon Noir est très largement mésestimé et Gladiator, là encore il n’y a que toi qui n’a pas aimé 🙂 … Allez pour ta rubrique « qu’est-ce qu’un chef d’oeuvre », essaye de l’illustrer sans citer Kubrick, Cameron, Mann … et sans remonter 10 ans en arrière … Juste pour voir 🙂 …

  4. Professor Ludovico écrit :

    Mais pourquoi pas : Velvet Goldmine, de Todd Haynes, Munich, et La Guerre des Mondes, de Spielberg, Syriana, de Stephen Gaghan, les films de Cameron Crowe (Rencontres à Elisabeth Town, Vanilla Sky), ceux de Paul Thomas Anderson (Boogie Nights, Magnolia), ceux de Wes Andersdon (La Vie Aquatique, la Famille Tennenbaum), Tout est Illuminé, de Liev Schreiber, mais aussi 21 grammes, les Invasions Barbares, Le Pianiste, Traffic, le Sixième Sens, etc.

  5. James Malakansar écrit :

    Cher professeur, je m’étais abstenu de laisser des commentaires ces derniers temps plus par manque de temps que par désintérêt, même si certaines de vos critiques m’ont parfois un peu escagassé. Mais la c’est avec joie que j’abonde dans votre sens. Je sors à peine de Américan Gangster, que j’ai en plus vu en VF (c’est ça les joies de travailler en province). Pourquoi raconter cette histoire redondante si lentement avec tellement peu d’inspiration (sauf pour la scène ou la police investit le labo peut être). J’ai la même désagréable impression de déjà-vu, de longueur (2h40 !!! quel ennui). J’ai luté longuement pour ne pas sortir, en espérant une bonne surprise à la fin, mais non… Juste une vague confrontation sans envergure entre les deux principaux personnages, une résolution rapide des derniers arcs (un bout de procès, un suicide, je fais mes cartons…) Et hop les traditionnels petits textes « que sont-ils devenus » Et oui on avait bien vu au début « Tiré d’une histoire vraie… » alors à la fin, il faut bien en savoir un peu sur l’actualité des personnages réels, mais ne râlons pas ces quelques lignes nous épargnent 1h30 de film supplémentaire (l’intégrale du procès + que lui est-il arrivé en prison)… Ne pensez pas vous consoler en allant voir “La nuit nous appartient“ c’est pareil…
    Mais quand même une remarque cher professeur (qui ne rattrape pas le film Scott, mais bon) comment pouvez-vous encenser “Flight Plan“ alors qu’on pourrait utiliser pour ce film votre critique d’“Américan Gangster en changeant à peine quelques mots ou références « Bref rien de nouveau sous le soleil. À voir un jour de pluie sur RTL9. »

  6. Professor Ludovico écrit :

    je n’encense pas Flight Plan (cf. ma critique); je constate juste quelques techniques de mise en secène plutôt bien vues…

  7. James Malakansar écrit :

    “Flight Plan » n’est pas encensé ? Allons soyez raisonnable professeur… De nombreux films n’ont pas bénéficié d’une telle analyse, et de la recherche de ces qualités, (cf. votre critique); trouvé dans ce malheureux thriller. Houlà là quel suspens !… Jodie Foster est elle folle ou manipulée… « Tout l’art du film est d’utiliser cet a priori pour conforter – ou égarer – le spectateur. » Je vais me précipiter pour guetter une prochaine diffusion c’est tellement alléchant.
    Vous parlez de Génie, de leçon de cinéma, si ça n’est pas ce que l’on appelle encenser, je vais vite ouvrir mon dictionnaire des synonymes… Votre amour des films à thèmes (Sous-Marins, Avions…) vous égare…

  8. Giovanni Drogo écrit :

    C’est ça qui est bien avec les gens sectaires ou jusqu’auboutistes 🙂 : « n’allez pas voir La Nuit Nous Appartient, c’est pareil qu’American Gangster » … Pourquoi ne pas dire qu’un Film Policier ressemble de manière générale à … un autre Film Policier ? Pourquoi ne pas dire aussi pendant qu’on y est que le Parrain 2 a tout piqué au Parrain 1, que Scarface de De Palma n’est qu’une resucée du Scarface de Hawks, que franchement Casino par rapport aux Affranchis, c’est un peu la même approche, etc … Et notez bien que ça marche aussi en musique : les Rolling Stones ou Led Zeppelin ont tout piqué à Robert Johnson … Sauf que qui écoute Robert Johnson aujourd’hui ? (moi ok mais chui déjà vieux lol). Et donc pour retomber sur mes pattes, quel « gamin » (20 ans ?) commencera par se mater Tout Scorcese à moins qu’on lui en ai soufflé l’idée ? Donc le mérite de ces films là (American et La Nuit), c’est de faire parler les critiques … et de donner envie aux gens de (re)découvrir les classiques du genre et rien que pour ça, saluons leur mérite … Les bons films d’aujourd’hui, faute d’être les classiques de demain, sont avant tout les meilleures portes d’entrée pour découvrir le Panthéon du Cinéma … alors que l’Auberge Rouge (a priori, j’ai pas vu) ne donne pas très envie de se replonger direct dans les Chef d’oeuvre d’humour caustique du Spendid …

  9. James Malakansar écrit :

    Cher Gio Dro c’est vous qui vous méprenez quand je dis c’est pareil ça ne veut pas dire que c’est le même film (j’ai vu les deux), loin de là. Ni qu’un chef d’œuvre devrait marquer l’extinction d’un genre.Si on devait plus faire de films sur la mafia parce qu’il y a eu “Le Parain“ ou de films policiers parce qu’il y a eu “Heat (plus récent quoi que…), ça serait triste. Mais les sensations d’ennui et de déjà-vu sont des critères durs à combattre quand on doit se faire une opinion à la sortie d’une salle.
    Je ne pense être ni sectaire ni jusqu’auboutiste, en tout cas encore moins accroché à des icônes du passé trop souvent sacralisés. De plus votre raisonnement s’effondre lorsque par votre dernière phrase, vous vous tirez une balle dans le pied « alors que l’Auberge Rouge (a priori, j’ai pas vu) ne donne pas très envie… » Et oui les bons films peuvent donner envie de voir les classiques, mais pas les mauvais, en tout cas pas avec des « a priori… » 🙂

  10. James Malakansar écrit :

    Une dernière précision, quand je parle d’ennui et de film long, je n’ai rien contre. “heat“ précédemment cité durait 2h50… 🙂

  11. Giovanni Drogo écrit :

    Ouais, je n’ai peut-être pas pris le bon exemple mais pas convaincu pour autant que je me sois tiré une balle dans le pied …

    Je répète que la comparaison systématique avec des chef d’oeuvres, une démarche à la Francis Cabrel façon Guignols (« C’était mieux avaaaannnt ») ne me convaint pas parce que les années passant, il devient assez logiquement de + en dur d’échapper au ciné comme en musique au sentiment de déjà-vu … ou alors cite-moi un film totalement déréférencé et récent … Eyes Wide Shut, Mullholland Drive ? Ok mais ils ne sont pas légion … Et c’est le même truc en musique : tout le monde s’extasie devant Amy Winehouse, je dis ok, mais est-ce qu’il n’y aurait pas un sentiment de GROS déjà-vu (si on maîtrise le minimum syndical de la musique black des années 60-70, qui suscite l’ennui (en tout cas chez moi) … Après on accroche ou pas aux compos, tout comme on accroche ou pas à une manière de filmer … mais de là à dire que c’est ch…

    SINON là c’est toi qui ME tire une balle dans le pied (ou dans l’oreille plutôt) : Olalalala « Heat », « Heat », « Heat » et toujours « Heat » … Toi et ton compagnon de route (qui écoute des trucs récents comme Bob Zimmerman, Joy Division, Pink Floyd, les Stones …), vous êtes un peu les Buck Rogers du cinéma : coinçés en 1996 … Vous allez finir par m’en dégoûter de ce film, que j’aimais pourtant bien à la base … Mann a fait de très bons films depuis … Si je maintiens que The Insider ou Miami Vice sont tout aussi bons … Et y’a bien d’autres bons films policiers qui sont sortis depuis Heat … Tiens Narc est plus récent et excellent !

    En tout cas, merci de te joindre à la conversation et de varier les plaisirs …

  12. Giovanni Drogo écrit :

    Sinon pour le Professor et ses chef d’oeuvre
    Velvet : pas ok même pour le fan de Bowie/Iggy Pop que je suis
    Munich / La Guerre des Mondes : ok et j’applaudis
    Syriana : ça semblait long et ch… je me suis abstenu
    Rencontres à Elisabeth Town : pas vu Vanilla Sky : pas ok, tu connais mon point de vue
    Boogie Nights, Magnolia : pas vu mais compte bien le faire un jour
    La Vie Aquatique : Bowie repris à la brésilienne, une histoire absurde, ça part bien mais le film ne tient pas la route
    la Famille Tennenbaum : pas vu
    Tout est Illuminé : connais pas
    21 grammes : ok
    les Invasions Barbares : bien mais pas chef d’oeuvre
    Le Pianiste : ok et j’applaudis
    Traffic : bien, il faudrait que je le revoie
    Sixième Sens (si tu parles du film avec Bruce Willis, c’est sans « le », sinon c’est le film de Mann, la 1ère version prequel du Silence des Agneaux) : ouais mais bon typiquement le film qui perd son sel visionnage après visionnage (comme Usual Suspects que je me suis donc interdit de revoir)

  13. Professor Ludovico écrit :

    Le Giovanni, perdu dans son désert tartare, ne reçoit pas Canal+, n’a pas renouvelé son abonnement aux inrock’n’folk*, et aime bien caricaturer, tout en tirant dans son pied poilu avec son mauser de fabrication allemande.

    Qui m’a déjà pris en train de pérorer sur le thème « c’était mieux avant ? ». Je vous met au défi, jeune bersaglieri, de trouver sur Cinefast une quelconque allusion de ce type !

    Qui, au contraire, fait la promotion répétée d’un vieillard cacochyme nommé Ridley ? Pas moi. Je défends – par contre – qu’on ne peut « être » et « avoir été ». Et je préfère, effectivement, le nouvel album d’Amy Winehouse au dernier Dylan. Que je vénère, par ailleurs. Et oui, je préfère sans conteste les premiers Bowie, Stones, Scott, Mann, à ce qu’il font aujourd’hui.

    *heureusement, il a une liaison ADSL dans son fortin…

  14. Giovanni Drogo écrit :

    Quand on en est réduit à surveiller les rediffs Kubrick sur Arte, moi je dis qu’on est pas au top de l’actualité 🙂 … Et on peut « être » et « avoir été », Bowie, Bashung, Springsteen, les Sparks, Iggy Pop, Marillion, ACDC, McCartney ont chacun une carrière de plusieurs décennies, ont chacun alterné le bon et le moins bon et ont chacun enregistré un excellent album sur … allez, les 10 dernières années sans problème.

    Et pour Ridley Scott, je maintiens que la Chute du Faucon, Hannibal ou American montrent les qualités du papy si papy il est …

    Et quand on cite Spielberg, on se tire à son tour une balle dans le pied puisque Munich et La Guerre des Mondes, ses 2 derniers, montrent un retour en grâce du bonhomme, après qq trucs bcp plus discutables … Alors, agresseur invisible (rapport au bouquin), on ne peut vraiment pas être et avoir été ???

    Mais d’où tiens-tu ton curieux pseudo ? Parce que tu multiplies les références au mien, mais c’est d’autant plus facile, que je t’en ai précisé son origine …

  15. James Malakansar écrit :

    Cher professeur vous n’avez pas répondu à mon commentaire (N°7) ca vous la coupe Ha ha ha…
    Cher Giovani Oui je me réfère à Heat car de nombreuses fois cité en exemple mais précise également qu’il n’est pas si récent que ça. Non ça n’était pas mieux avant. Le meilleur est toujours à venir et mon film préféré de tous les temps n’est peut être pas encore tourné.
    Pour Usual Suspects ou Le sixième sens, il peut y avoir un vrai plaisir à revoir les détails et comment on se fait avoir.

    Intéressant échange. Avons nous battu le record du nombre de commentaires ?

  16. Professor Ludovico écrit :

    @ Giovanni : Ludovico est le nom de la méthode qui permet de ramener les déviants dans le droit chemin, dans Orange Mécanique… Pour le reste, on va pas se la jouer à qui c’est qu’a la plus grosse… carte UGC, surtout que dans les mois à venir, il me semble que votre fréquentation cinématographique va chuter en flèche… Mais il me semble néanmoins qu’au petit jeu de qui va voir les petits nouveaux (s’ils sont américains, bien sûr), je ne suis pas le plus mal placé

    @Malakansar : cher Major, je persiste à penser que vous m’avez mal lu : je ne trouve pas que Flight Plan est un grand film, cf. mes critiques et mon TopTen 2006… Mais l’occasion de revoir le film m’a donné le prétexte d’une leçon de cinéma, c’est-à-dire comment un film est fait… pour le reste, c’est une aimable série B.
    Et oui, nous avons battu le record !

Votre réponse



juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031