dimanche 3 août 2008


Valse avec Bachir
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

Ari Folman a bien retenu les leçons de Coppola : la guerre doit être belle, la guerre doit être drôle, sinon, comme disait le barbu, « On ne trouverait pas autant de monde pour la faire ».

Ici, c’est un documentaire en dessin animé. En utilisant cette technique, Ari Folman a peut être enfin trouvé la seule façon de la parler de sa guerre : la Guerre du Liban. Car Ari a un problème : impossible de se rappeler quoique ce soit de son séjour sous les drapeaux, il y a 25 ans de cela. Sur le conseil d’un ami psy, il décide de mener l’enquête auprès de ses copains d’armée. Car les autres se rappellent, et même trop bien, le massacre de Sabra et Chatila, ghetto palestinien « nettoyé » par les phalangistes chrétiens, le 16 et 17 septembre 1982, sous la bénédiction passive de Tsahal.

Petit à petit, les souvenirs remontent, et le spectateur apprend, lui aussi, en même temps que le narrateur…

Certes Valse avec Bachir n’est pas très bien fait, le choix du dessin animé est contestable (pas assez cinématographique pour une fiction, ou trop réducteur pour un documentaire (par empathie, on préférerait voir les vrais témoignages)), mais reste un choc. Il nous rappelle qu’à l’âge où nous dansions sur Enola Gay, d’autres types du même âge, Uzi ou Kalach en main, se battaient dans les rues de Beyrouth. Graphiquement très réussi, musicalement fort bien illustré, Valse avec Bachir doit être vu…


Votre réponse



février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728