lundi 24 octobre 2011


3D : le boulet
posté par Professor Ludovico dans [ Le Professor a toujours quelque chose à dire... ]

Chaque jour amène son lot de bonnes nouvelles sur le fond de la 3D : téléviseurs qui ne se vendent pas, Nintendo qui se sent obligé de préciser sur ses publicités pour Supermario Land 3D qu’on peut « ajuster le niveau 3D ou même l’enlever », ou, ce matin, dans le RER C, l’affiche du Chat Botté – énième resucée shrekienne sans inspiration, c’est du moins ce que l’on suppose – qui précise « Disponible en 3D et en 2D ».

Voilà, c’est fait.

Ce qui était un argument de vente est désormais un boulet à traîner. Disponible en 2D, ca veut dire que toi, grand père un peu ringard, tu peux y emmener ton petit fils, toi couple avec 3 enfants, tu peux dépenser 15 euros de moins pour avoir le droit de ne pas avoir mal à la tête, ou toi, Rabillon, tu peux retourner au cinéma. Car oui ! Le fameux auteur du Théorème refuse désormais d’aller au cinéma sous prétexte que « ca ne sortira qu’en 3D », Les Trois Mousquetaires, par exemple…

Et bien cher Rabillon, on va voir Porthos et Aramis ?


Un commentaire à “3D : le boulet”

  1. CineFast » 3D part 3 écrit :

    […] On remet le couvert sur la 3D aujourd’hui, et qu’est-ce qu’on lit le soir même dans Libé d’aujourd’hui, si ce n’est la même chose ? Hollywood place ses derniers espoirs dans Tintin, car les derniers film en 3D n’ont pas fait recette : Toy Story 3 ou Shrek 4 ont gagné moins d’argent en 3D qu’en 2D… tout est expliqué là, dans un autre article de Slate cité par Libé. […]

Votre réponse



octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031