dimanche 19 novembre 2006


Cthulhu!
posté par Professor Ludovico dans [ Les films ]

« Ce qu’il y a de plus pitoyable au monde, c’est, je crois, l’incapacité de l’esprit humain à relier tout ce qu’il renferme. Nous vivons sur une île placide d’ignorance, environnée de noirs océans d’infinitude que nous n’avons pas été destinés à parcourir bien loin. Les sciences, chacune s’évertuant dans sa propre direction, nous ont jusqu’à présent peu nui. Un jour, cependant, la coordination de connaissances éparses nous ouvrira des perspectives si terrifiantes sur le réel, et sur l’effroyable position que nous y occupons, qu’il ne nous restera plus qu’a sombrer dans la folie devant cette révélation, ou a fuir cette lumière mortelle pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d’un nouvel obscurantisme. »

C’est par ces mots que commence L’Appel de Cthulhu, le « chef d’œuvre » d’Howard Philips Lovecraft. Je met chef d’œuvre entre guillemets, parce que ce n’est pas forcément de la grande littérature ; mais comme la Terre du Milieu de Tolkien, Cthulhu est l’œuvre d’une vie. Celle de Howard Philips Lovecraft, écrivain passablement dérangé, raciste, sexiste, inconnu de son vivant, mais publié et adulé depuis. Sa vision tourne autour de l’univers Cthulhu et de lui seul, et pendant 30 ans, Lovecraft n’a fait que rétisser son ouvrage.

L’argument est le suivant : avant l’humanité, des dieux très puissants ont régné sur la terre, et en ont été chassés au fond des océans, dans l’antarctique, au cœur du bayou. Aujourd’hui (en 1920), des humains dégénérés perpétuent toujours un culte à ces sombres divinités, qui, quand l’alignement des astres sera propice, reviendront régner sur terre…

La nouvelle lovecraftienne est souvent bâtie sur le même canevas : le narrateur vient d’hériter d’une vieille maison d’un oncle bizarre qui vivait isolé du reste de la familleen Nouvelle-Angleterre. Le narrateur se rend sur place, et découvre l’existence de cultes adorant ces divinités d’outre-espace. Il lutte désespérément contre elles pour découvrir finalement qu’il est lui-même contaminé, que le sang des anciens dieux coule dans ses veines ; il ne lui reste plus qu’à rejoindre ses ancêtres.

Si quelques nouvelles avaient été adaptées par le passé (souvent de manière très décalée (Herbert West, réanimateur, par ex.), nous attendions tous l’adaptation de l’oeuvre originale, L’Appel de Cthulhu, il semble que ce soit chose faite puisqu’un film est en post-production ; une bande annonce est même disponible ici.

Reste à voir ce qu’Hollywood peut faire de cette mythologie tellement « gotham » (american gothic) ; la bande annonce est encourageante, voire impressionnante, mais le cast semble composé de parfaits inconnus ou débutants. A suivre, donc…


Votre réponse



août 2020
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31