lundi 13 novembre 2006


Mon Voisin Totoro
posté par Professor Ludovico dans [ A votre VOD -Les films ]

J’ai eu la chance de revoir ce Miyazaki avec la maternelle de mon fils. Voilà un film qui fait plaisir. Outre sa beauté plastique, Mon Voisin Totoro est un film qui donne tout simplement espoir dans le cinéma. Miyazaki ne s’embête pas avec le scénario : deux enfants et leur père vont vivre à la campagne pour se rapprocher de leur mère, malade. Les dialogues sont assez consternants : « Oh ma maman chérie, comme tu es belle aujourd’hui », etc.

Mais Miyazaki s’en fout : il a confiance dans le cinéma, il a confiance dans SON cinéma. Pas de cadrage délirant, pas d’image de synthèse, pas d’effets spéciaux. Un montage tout bête, un changement de musique, puis du silence… En un plan, Miyazaki bascule de la chronique champêtre dans le film fantastique puis dans la féerie, ou (la fameuse scène sous la pluie) dans la poésie pure…

Les enfants, qu’on dit drogués à la télé, ne s’y sont pas trompés… ça ne mouftait pas !


A noter qu’il ressort en DVD, en coffret avec Porco Rosso, pour la modique somme de 30 Euros…


2 commentaires à “Mon Voisin Totoro”

  1. Samuraï écrit :

    On pourrait aborder la question sous un autre angle. Le film précédent « Le Château dans le ciel » est une débauche d’effets visuels le tout sur un scénario épique. Le contraste avec le minimalisme de Totoro est frappant.
    Soyons clair : je considère, pour ma part, Totoro comme son film le plus abouti. Une sorte de diammant brut où, une fois le superflu enlevé, il ne reste plus que l’essentiel. Toute l’oeuvre de Miyazaki y est contenue : ses thèmes, sa poésie, sa maîtrise graphique. Loin « de ne pas s’embêter », je pense, au contraire, qu’il atteint içi un sommet et réalise ce à quoi tend un jour ou l’autre tout artiste : dépouiller son art de tous ses artifices pour livrer un message direct et délivré de tout parasite. On retrouvera cette magie dans la scène du train de Chihiro.
    Les enfants, effectivement, ne s’y trompent pas et adorent, peut-être même sans trop savoir pourquoi…et moi, depuis ce jour, j’aime marcher sous la pluie pour entendre le bruit de l’eau qui goutte.

  2. Professor Ludovico écrit :

    tout à fait d’accord, Samuraï ! « Ne s’embête pas avec le scenario » était ironique… j’entends par là qu’il se dépouille de tout artifice, pour atteindre une sorte de pureté…

Votre réponse



août 2020
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31