vendredi 7 novembre 2008


Quantum of Solace
posté par Professor Ludovico dans [ A votre VOD -Les films -Pour en finir avec ... ]

« James Bond will return » nous informe le dernier plan du générique de fin ; comme si nous étions inquiets ! Comme si, après 22 films de la franchise, la famille Broccoli s’était lassée de se faire des Goldenballs !

Mais pour le Professore, James Bond vient de naître ! Depuis Dr No, le Professore a vu 4 films brocolis*; depuis Casino Royale, il les a tous vu !

Cet article pourrait d’une certaine manière se retrouver dans la rubrique « Pour en Finir Avec », qui, je le rappelle, est l’appareil critique sophistiqué où CineFast démonte les boursouflures cinématographiques. Mais comme il n’y a pas consensus au sein du conseil d’administration de CineFast, et notamment à cause de la motion A (dite « Framekeeper ») fait ressembler cette noble institution à un avatar du Parti Socialiste. Donc je ne m’exprime ici qu’en mon nom, bien sûr.

Je n’aime pas James Bond parce que j’adore les vraies histoires d’espionnage : La Maison Russie, Scorpio (un film des années 70 avec Delon et Burt Lancaster), Spy Game, Raisons d’Etat. Bref peu d’action, mais des coups tordus, de la manipulation, du cynisme. Pas de gadget, pas d’Aston Martin, et pas de roucoulade au champagne comme générique de fin.

Mais force est de constater, depuis le virage Casino Royale, que la franchise a pris un énorme coup de jeune. Moins de gadget, un contexte géopolitique crédible, des scènes d’action qui font physiquement peur, et le tout – miracle ! – sans perdre son âme. Mais surtout, c’est le personnage qui y a énormément gagné : un très bon comédien, Daniel Craig, qui incarne parfaitement l’ambiguïté de la virilité et de la fracture interne…

Ce Quantum of Solace (moment de répit) n’en est pas vraiment un, puisque ça bastonne de bout en bout. Il y a bien sûr quelques invraisemblances, mais globalement on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Alors, quand est ce qu’il return, ce Bond 23 ?

*James Bond contre Dr NO, Dangereusement Vôtre, L’Espion Qui M’aimait, Rien Que Pour Vos Yeux


2 commentaires à “Quantum of Solace”

  1. Ludo Fulci écrit :

    Une fois n’est pas coutume, je suis plus dubitatif que vous : dans Quantum, on revient à du James Bond bcp + traditionnel, avec multiplication des scènes d’actions là où le coeur de Casino se situait autour d’une partie de poker … et puis franchement Amalric est sous-employé et ne retrouve pas un rôle aussi fort que dans Munich, le film qui l’a révélé au plan international (M. Lonsdale et lui y incarnent certainement les personnages les + intéressants car les + ambigus).

    Conclusion : je n’échange pas mon baril de Casino contre 2 barils de Quantum
    PS : en + le générique est naze avec un mauvais « edit » de la chanson de J. White déjà franchement bancale …
    PS2 : le seul mérite de Quantum c’est de confirmer Craig comme étant le meilleur Bond
    PS3 : Casino est le meilleur Bond, mais le 2ème sur mon podium perso est l’excellent Permis de Tuer avec le très sous-estimé T. Dalton. Permis de Tuer préfigurait le virage Casino avec + de 15 ans d’avance …
    PS4 : la console n’est pas encore sortie lol …

  2. Professor Ludovico écrit :

    Cher Ludo Fulci, (qui se cache sous ce pseudo, sinon un lieutenant des bersaglieri ?), je suis absolument d’accord avec vous sur le cas du jeune Amalric : on aurait pu faire plus, et mieux; pour le reste, je suis finalement d’cacord avec vous, j’ai passé un bon moment au Qos, comme à CR, mais Cr est sûrement plus innovateur que QoS. Dans tous les cas, j’irais voir le n°23.

Votre réponse



décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031